8

Mercredi 21 juin, jour de la fête de la musique, la troupe "Jésus de Nazareth à jérusalem" a donné son premier showcase dans les locaux de la FNAC parisienne Ternes.

Ce showcase a été scindé en 3 parties :

1/ La troupe a interprété 6 titres de l'album

2/ Les auteurs, Pascal Obispo et Christophe Barratier ont donné une interview

3/ Dédicaces et photos avec les membres de la troupe.

3

Récit de ces instants à travers les yeux d'une fan

1ere partie : Le showcase

6 chansons de l'album ont été interprétées par la troupe, en solo, duo, trio et quatuor ou par la troupe au grand complet, accompagné par Olivier Reine au piano et Pierre Jaconelli à la guitare.

Titres :

1. "La bonne nouvelle" par Pierre, Judas et Jean, la chanson qui donne la pêche et qui crée directement de l'ambiance

2. "Mon père" par Jésus accompagné par Marie (choeurs), superbe et émouvant

3. "Survivre à soi-même" par Pierre et Judas accompagné par la troupe (choeurs), joli duo et mention spéciale pour Jeff Broussoux qui interprète Caïphe d'une belle voix forte et virile.

4. "L'Adieu" par Marie, chanson qu'on connait déjà bien et qui prend encore plus d'ampleur en live avec la voix pure et cristalline d'Anne Sila.  Frissons assurés !

5. "Un nouveau commencement" par Pierre, Jean, Marie et Marie-Madeleine, 4 voix qui se marient d'une manière absolument parfaite !

6. "Aimez-vous les uns les autres" par la troupe entière. Du bonheur à l'unisson, la chanson a été reprise en choeur par le public dans une belle communion.

De belles voix, de jolies chansons qui promettent un grand spectacle ! 

7

2ème partie : L'interview des auteurs

4

Une fois le tour de chant terminé place aux auteurs, Pascal Obispo et Christophe Barratier ont répondu aux questions de l'animateur.  

On a pu apprendre lors de cet interview qu'il y aura 14 à 15 tableaux dans le spectacle. Les répétitions vont commencer très prochainement.  Christophe Barratier a insisté sur la cohérence du spectacle, ce sont les chansons qui feront avancer la narration et les dialogues n'interviendront pas comme une espèce de pléonasme, les chansons et dialogues se suffiront à eux même pour faire avancer l'histoire de la fresque musicale.

Pour la composition des chansons, Pascal Obispo a créé des chansons douces, pures et lisibles. Il a voulu des chansons faciles à chanter.  Certaines chansons ne sont pas dans l'album et seront à découvrir sur scène comme "Le Sermon" ou encore "Le Blasphème".  Le sermon clora la première partie du spectacle avec une chanson à 6 voix qui se chevauchent pour dire "On va vers Jérusalem".

Pascal Obispo a toujours été en recherche de pureté et de beauté grâce aux écrits tirés de la Bible, il a été à la recherche de correspondances qu'il tisse au fil du temps entre ce qu'il écrit et ce que les gens qui le suivent depuis 25 ans aiment.  Il s'est donc servi de ces mélodies et mots que son public aime pour continuer à créer dans le même esprit les musiques du spectacle. Pour reprendre ses mots "J'ai déjà un public fidèle qui me suit, je ne vais pas changer de direction, je vais essayer de faire ce que je fais d'habitude : de jolies choses".

Des notes orientales ont été ajoutées lors des arrangements car il a été impossible de les jouer au piano.  Quelques instruments comme le oud, quelques chants araméens ont été ajoutés pour rechercher un caractère qui vient de Mésopotamie. Une première pour Pascal Obispo.

Christophe Barratier a souligné que les musiques sont à la fois d'hier et d'aujourd'hui, avec certains instruments, les décors, les étoffes... "...On a l'impression de revenir au temps de Jésus mais en même temps ca colle parfaitement avec aujourd'hui..."

"Plus on est authentique, plus on est moderne"

En conclusion, Christophe Barratier aimerait que le public sorte du spectacle bouleversé, avec pleins de questions à se poser, que l'on en parle autour de soi en disant "Ah oui quand même je ne m'attendais pas à cela". 

Pascal Obispo quand à lui, veut émouvoir les gens, faire ressentir les choses, faire un spectacle beau qui bouleverse le coeur du public. Que les gens se disent que ça existe encore de faire des spectacles où tout à coup on s'émerveille de l'intérieur et non pas par ceux qu'on fait briller.

Christophe Barratier a ajouté qu'il est très heureux de l'état d'esprit de la troupe, qui après être passé par le cap légitime de "Qu'est ce que ce spectacle va m'apporter ?" a évolué maintenant en "Qu'est ce qu'on va pouvoir apporter au spectacle ?"

Réflexion riche de sens.

6

3333

3ème partie : La séance de dédicaces

Toute la troupe s'est prêtée au jeu des dédicaces avec bonne humeur.  Le temps d'installer table et chaises, c'est parti pour une longue séance de dédicaces de plus d'une heure qui s'est déroulée dans une très bonne ambiance.  Les artistes ont été chaleureux, attentionnés, blagueurs, attentifs aux échanges avec les personnes présentes.  Toutes les dédicaces ont été personnalisées.  Ils ont pris le temps de dire bonjour, de remercier le public de sa présence, pour les sourires et les encouragements.  

Ils ont touché le coeur du public !

1

2

22

9

5

Merci à Céline pour le récit très complet de ce beau showcase ainsi que pour les jolies photos.

La fresque musicale "Jésus de Nazareth à Jérusalem" sera jouée au Palais des Sports de Paris à partir du 17 octobre et partira ensuite en tournée à travers la France et la Belgique.

baniere

 

.logofacebook