2

Pascal Obispo inaugure le Tube de

SEIGNOSSE

C’est pour la nouvelle inauguration du Tube (anciennement Les Bourdaines) à Seignosse (40) que Pascal Obispo a retrouvé la scène le temps d’un concert privé, en attendant sa prochaine tournée qui débutera le 15 janvier 2019 au Cirque Royal de Bruxelles.

Le Tube – blotti derrière les dunes landaises avec accès direct à la plage – était un cadre de prédilection pour cet inconditionnel de l’océan Atlantique. Voilà une jolie salle de quelque 2000 personnes qui fera assurément parler d’elle pendant longtemps !

47187883_1989300544494882_5953240798752407552_n

Et Pascal Obispo n’aurait pu choisir de meilleur endroit pour ce concert-là : le Tube. Car des tubes, il en a interprété un grand nombre. Les siens et ceux des autres. Accompagné de ses musiciens – Pierre Jaconelli, Sam Stoner, Romain Bachelard, Olivier Reine et – last but not least – Max Pinto, prodigieux trompettiste et saxophoniste venu rejoindre l’équipe, l’artiste a offert au public un spectacle très rock, où se mêlaient ses propres titres-phare et la reprise de célébrissimes tubes des années 80, empruntés à ses contemporains francophones et anglophones de la scène pop-rock.

Après avoir débuté le spectacle en douceur avec « Lucie » et « Millesime », l’artiste accueillait Natasha St Pier en invitée-surprise qui le rejoignit pour entonner leur célèbre « Mourir demain » en duo : sur fond de « jump », le ton était donné et la liesse sur scène et dans la salle faisait plaisir à voir.

5

Sur la playlist, figuraient également deux singles du dernier album de Pascal Obispo et leurs mélodies dansantes continuèrent à alimenter la belle ambiance créée dès le début.

Mais les surprises étaient loin d’être terminées. Du talent, il en faut beaucoup pour parvenir à réunir Georges Brassens et la Mano Negra sur une même chanson. Cela pourrait se comparer au génie d’un jongleur allié aux prouesses d’un équilibriste. Et ce pari ô combien réussi sied comme un gant à « La mauvaise réputation » de notre Georges National. Cette version toute personnelle et originale n’a pas fini de ravir les oreilles attentives et les jambes en mal de bouger. On se plaît aussi à imaginer que Georges Brassens l’aurait appréciée à sa juste valeur. - « Vous savez pourquoi j’aime chanter les chansons des autres ? » - « Parce que je suis fan »...

Fidèle à l’esprit de son nouvel album sorti en octobre dernier – album qui évoque les musiques qui ont marqué sa jeunesse et qu’il a aimées – Pascal ne s’est pas privé d’interpréter des « incontournables » des années 80, de sa propre production mais aussi de ses collègues francophones et anglophones, tous savamment revisités, donnant ainsi une nouvelle fraîcheur à l’ensemble et entraînant les spectateurs sur des airs qui ont bercé leurs 20 ans.

Rock, enthousiasme, jeunesse, élan, surprises... Comment se faire plaisir et faire plaisir à son public en même temps ? La réponse se trouvait au Tube de Seignosse ce jeudi 29 novembre.

Texte : Marie-Anne L

Des vidéos sont disponibles sur notre compte Instagram

public

PRESSE

DtWnzxjWoAAYQXU

Pascal Obispo a réagi sur son compte Instagram après le concert

47199625_1977872335657187_1136295123563315200_n

Le concert en photos ...

set

47574931_709564506084437_5145216498138087424_n

47354955_772962746374421_4877013666156773376_n

3

4

22

AA

DSC03090

DSC03093

DSC03106

DSC03109

DSC03113

DSC03118

DSCN3784

DSCN3785

DSCN3786

MOURIR

pascal-obispo-a-donne-le-premier-concert-du-tube

47326401_524887414647131_88374930709676032_n

Merci à ma fidèle complice Marie-Anne pour l'aide précieuse apportée à l'élaboration de cette chronique.

Follow-us-on-Instagram

.