13327624_904357939691444_1803081829078666423_n

Coup de foudre parisien pour une fulgurance estivale.

Les lumières s’éteignent. Le public retient son souffle. Le premier violon prend son envol, le rideau ne s’est toujours pas levé et le suspense augmente à chaque mesure : personne ne reconnaît... Car avec Pascal Obispo, le « secret » n’est jamais « perdu » et la curiosité en est d’autant plus aiguisée.

Puis l’orchestre se joint au violon, les éclairages se précisent et la silhouette bien connue du chanteur avance vers le public : le rideau tombe et c’est un Pascal Obispo très chic en costume et cravate qui apparait le micro à la main.

Ainsi commence cette « parenthèse inattendue », bel exemple de la profusion d’idées et de talents de l’artiste. Après Nantes et Bruxelles, Pascal Obispo était au Palais des Sports de

PARIS

les 26 et 27 mai 2016 où il a présenté le concert de sa nouvelle tournée « Billet de Femme ».

Ce spectacle fait la part belle à l’album du même nom, né l’été dernier d’une fulgurance musicale le jour où Pascal Obispo découvrit des poèmes de Marceline Desbordes-Valmore notés dans des cahiers de son père disparu. Et comme pour chacune de ses créations, la surprise était au rendez-vous : un concert tour à tour romantique et punchy, accompagné par les musiciens de Pascal Obispo et rien moins qu’un orchestre symphonique, l’ensemble sous la direction de Jean-Claude Petit.

Un « chœur » pour un cœur, bonheur pour bonheur : qu’il s’agisse de « Un billet de Femme », « Le soir », « Qu’en avez-vous fait » – ou à plus forte raison d’anciens titres réarrangés par Jean-Claude Petit - « Où est l’élue ? », « Millesime » ou encore « Tu trouveras » -, le bonheur était réellement lisible sur tous les visages. Car lorsque Pascal rend hommage aux nombreux disparus de ces derniers temps, le public ne se fait pas prier pour chanter avec lui, « en ne formant qu’une même ronde, chanter encore et toujours ». À tel point que Jean-Claude Petit ne put faire autrement que de se tourner vers la salle ... pour diriger le public de la main droite, aussi surpris qu’amusé de voir tout le monde debout entonner de plus belle.

D’autres surprises étaient au programme puisque Natasha St-Pier venue tout spécialement du Canada fit son apparition pour interpréter « Mourir demain » aux côtés de Pascal, celui qui l’a découverte et promue à ses débuts.

DSC02054

Enfin, parmi les invités de marque, il y avait de nombreux amis de Pascal, comme par exemple Jeff Panacloc, Claudia Tagbo, Nagui, Lionel Florence ainsi que Line Renaud, Bénabar, Serge Lama... 

Les deux concerts parisiens ont laissé une impression de grande fête familiale, de retrouvailles et de symbiose où chacun se fait plaisir. Le plaisir de se retrouver pour voir Pascal Obispo sur scène pendant un peu plus de deux heures, de chanter, de danser et de rire... avec bien des envies d’encore.

(Texte : Marie-Anne L)

DSC02284

PRESSE

Le journal "Le Parisien" dans son édition du samedi 28 mai a consacré un article à l'évènement

journal_parisien_obispo 

INTERVIEW ET REPORTAGES

Pour BFM TV

Pour le journal Le Parisien


La symphonie Obispo au Palais des Sports par leparisien

13263899_1547138175590733_3922364371405904926_n

parisienobispo

Les deux messages de Pascal Obispo sur son compte Twitter

TWEETPARIS1

tweetparis2

Le concert en photos ...

13307325_904357796358125_6001218079280999772_n

13321753_904357703024801_4862623991388088748_n

13323463_904357643024807_6277984836919497997_o

13330976_904357959691442_4220436478536644562_n

DSC01915

13335533_904357853024786_4626905872156562690_n

DSC01941

DSC02062

DSC02172

DSC02175

DSC02199

DSC02201 

DSC02357

DSC02340 

------------------------------------------------------

 Remerciements à Marie-Anne L pour la rédaction du texte de la chronique ainsi qu'à Lo Rence pour les splendides photos !

Découvrez sa page Facebook consacrée à la photo : LO. bjectif

--------------------------------------------------------

Pascal Obispo sera en concert le 2 juin prochain au Zénith Arena de Lille.

BANNIERERESERVATION

.logofacebook